dimanche 22 octobre 2017

La cure de levure de bière !

Salut mes petits l√©muriens ! J'esp√®re que votre semaine c'est bien pass√©e, et que vous avez bien profit√© de votre week-end. 

Aujourd'hui je vous retrouve pour vous parler d'une petite chose que je suis en train de faire pour la sant√© de mes ongles et de mes cheveux. Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps (vous savez lire un titre d'article, vous n'√™tes pas stupide !), cela fait maintenant deux semaines que j'ai commenc√© une cure de levure de bi√®re  qui dure sur soixante jours.
Gélules de levure de bière
A défaut de vous faire des mystères, j'ai envie de vous dire ce qui m'a poussé à faire cette cure

Il y a encore un peu plus d'un an, je me rongeais les ongles. J'ai compl√®tement arr√™t√©, et je vous ferais un article complet sur comment j'ai fais un bient√īt. Je sais que c'est tr√®s difficile de ne plus se ronger les ongles, alors si je peux vous aider je le ferais ! Mais je digresse encore ! J'en √©tais au fait que je me rongeais encore les ongles il y a de √ßa un an, et qui dit ongles ronger dit ongles fragiles. Les miens se tordent assez facilement, sont ab√ģm√©s et se cassent trop souvent √† mon go√Ľt. Je trouvais aussi qu'en p√©riode de stress je perdais plus de cheveux qu'√† l'ordinaire... Apr√®s plusieurs mois a h√©siter, j'ai os√© entamer une cure de levure de bi√®re enrichie en k√©ratine. 

Et m√™me au bout de deux semaines, je peux d√©j√† constater une am√©lioration. Que se soit sur mes ongles ou sur mes  cheveux ! 

Déjà je perds moins de cheveux et ils semblent plus fort. C'est un très bon point pour commencer. Ensuite, j'ai pu constater que mes ongles étaient plus solides et épais ! Ils se cassent moins et surtout ils poussent vraiment vite

C'est s√Ľr que la cure est longue - 60 jours ce n'est pas rien - , mais je pense qu'elle en vaut la peine ! Je vous dirais ce qu'il en est √† la fin de la cure et mes conclusions sur l'utilit√© d'une cure de levure de bi√®re.

Et toi, as-tu déjà fais une cure de levure de bière ?

jeudi 19 octobre 2017

Derni√®re Heure Tome 2 de Y√Ľ

Prix : 7,95€
Format : 12,7 x 18,0 cm
Nombre de pages : 192
Genre : Seinen / Vie Quotidienne /Science-fiction / Poésie
Edition : Akata
Collection : L
ISBN : 9782369742067
Numérique : Non

Citation : "C'est pas en pleurant que √ßa sera plus Facile ! Si t'es d√©go√Ľt√©, faut t'entra√ģner encore plus !"






Quatri√®me de couverture : Tandis que Reina commence √† subir le contrecoup de son retour du front, les appel√©s de la seconde semaine sont d√©voil√©s.Parmi eux, Kitayama, ami proche de Saku, qui avant son d√©part prend une d√©cision : √† son retour, il d√©clarera sa flamme √† la fille qu’il aime. Mais pour √ßa, encore faut-il qu’il revienne en vie... Pendant ce temps, Saku se questionne sur ce qu’il peut faire pour aider ses camarades, mais il commence √©galement √† remettre en cause le comportement des adultes...

La guerre prend de plus en plus de place 
dans la vie de nos jeunes héros.

Apr√®s la lecture du tome 1, j’√©tais tr√®s √©mue. La preuve √©tant que je vous avais fait une chronique dans la foul√©e, avec mon sentiment brut et √† chaud. Cet avis sera moins √† chaud puisque j’ai lu le second tome il y a quelques semaines d√©j√†, mais comme j’ai √©t√© tout autant secou√©e, je ne pouvais pas passer √† c√īt√© sur le blog !

Attention, zone spoile ! Pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome, passez au paragraphe suivant. Pour les autres, petite remise en contexte, comme √† mon habitude. A peine Reina revenu du front, deux autres √©l√®ves ont √©t√© d√©sign√©s pour partir sur le continent : Kitayama, le meilleur ami de Saku, et Sekizen. Saku s’inqui√®te beaucoup pour Reina, qui n'est pas revenu √† l'√©cole depuis son retour, et il s’inqui√®te tout autant pour son meilleur ami. Ce dernier est devenu bien silencieux depuis qu’il a √©t√© appel√©. Chacun de ses jeunes cache bien plus de rancŇďurs et de secrets que ce que l’on pourrait penser.

Si le premier tome ne m’avait pas d√©j√† convertie √† cette saga, ce second tome l’aurait fait. Ce qui m’avait s√©duite dans le premier tome √©tait le dessin tr√®s po√©tique et la d√©couverte du quotidien de ces personnages menac√©s par la guerre. Dans ce second tome nous commen√ßons √† sortir des murs de leur lyc√©e pour voir le front et ce qui s’y passe. Et je peux vous assurer qu’il s’en passe des choses ! L’intrigue sur l’identit√© des ennemis du Japon se voit ramen√©e au premier plan √† la toute fin du tome. Ce qui me rend l’attente du prochain tome particuli√®rement difficile !

Je me dois √™tre totalement honn√™te avec vous. L'attente est difficile pour deux choses : primo, ma curiosit√© d√©vorante pour ces ennemis fort peu catholiques, et secundo, l’attachement que j’√©prouve pour ces personnages. J’avais d√©j√† eu une bonne dose d’empathie envers eux dans le premier tome. Un effet d'empathie et une affection qui sont tr√®s guid√©es puisque dans le tome 1 nous √©tions concentr√©s sur Reina, qui √©tait contrainte de retourner sur le continent, avec tous les traumatismes qu’elle a subi. Nous √©tions aussi tr√®s concentr√©s sur Saku et aussi abattus que lui vis-√†-vis de son incapacit√© √† aider Reina et ses amis. Dans le second tome, nous gravitons toujours autour de Saku mais, cette fois, nous le voyons √† travers les yeux de son meilleur ami, Kitayama, qui est bien plus profond et tortur√© que ce qu’on aurait pu penser. J’ai √©t√© touch√©e par ce personnage d'une fa√ßon que je ne pouvais pas pr√©voir.

Je pourrais continuer en vous parlant du dessin, mais √† part vous dire que j’aime la douceur qui s’en d√©gage, que j’admire ce trait, et que j’en redemande, je ne peux pas argumenter de fa√ßon objective ! Le mangaka m’a captur√© avec son trait de crayon !

Je vais me r√©p√©ter en vous disant que je suis impatiente de lire la suite. J’ai envie de conna√ģtre encore plus ces personnages, j’ai envie de savoir pourquoi Saku et Aishima ne peuvent pas √™tre envoy√©s sur le front, et je veut savoir qui sont ces ennemis si myst√©rieux. Je vous le dis, je suis tomb√©e amoureuse d’un manga...
Coup de CŇďur ! ♥

lundi 16 octobre 2017

Tatouages : douleurs, soins, prix... Je vous dis tout !

Salut à tous et bienvenue en ce dimanche lundi pour un article très spécial que j'avais envie d'écrire depuis un trop long moment !

Aujourd'hui, j'ai décidé d'enfin sauter le pas et de vous parler de tatouages. Je sais qu'il y a déjà eu beaucoup d'articles, de vidéos, de topics ou que sais-je, sur le sujet. Je vais sans doute vous donner des conseils et raconter la même chose que beaucoup, mais j'avais envie de m'exprimer sur le sujet car c'est quelque chose qui fait partie de moi. Au sens propre. Et je ne vais pas me gêner pour raconter ma petite histoire avec le monde du tatouage !
Je me suis fais tatouer pour la premi√®re fois √† vingt ans. Ce n'√©tait pas quelque chose que je d√©sirais depuis ma plus tendre enfance, contrairement √† la bonne moiti√© des gens (qui voulait un tatouage √† sept ans un quart car √ßa repr√©sente beaucoup...), mais c'est venu plut√īt comme une √©vidence

Pendant ma seconde ann√©e de fac √† Troyes, j'ai accompagn√© une coll√®gue de promo qui allait finir son tatouage √† Black Side Tattoo. J'y suis all√©e purement par curiosit√©, voir comment √ßa se passait, et je ne sais pas si c'est le courage et la motivation de cette fille, mais je me suis dis que j'avais aussi envie d'avoir quelque chose d'aussi fort et important graver dans ma peau. Je vais me d√©voiler un peu mais pas trop dans cet article (attention vous allez commencer √† me conna√ģtre intimement autrement qu'avec mes lectures !) pour essayer de faire comprendre le sentiment qui m'a travers√© √† se moment l√†. 

Quand je vous dis que c'est apparu comme une √©vidence, c'est en effet apparu comme √ßa. J'ai toujours √©t√© une fille discr√®te, je me trouve banale, fade, sans saveur. Et je voulais √™tre unique juste √† mes yeux. Car √©trangement, quand on d√©cide de se faire tatouer, c'est pour soi, pas pour les autres. J'en ai parler √† Cindy de Black Side, qui m'a dit : 

"Reviens me voir quand, tous les jours, tu le vois sur toi. Quand tu te dis que tu ne peux pas vivre sans. Tu dois le voir sur ta peau avant m√™me qu'il y soit. L√† tu seras pr√™te." 

Ce ne sont pas les mots exacts qu'elle a employ√©, mais c'est l'id√©e. J'ai donc attendu. Je savais que je voulais un premier tatouage en rapport avec mes parents. Apr√®s avoir trouver mon motif, et apr√®s avoir attendu de le voir tous les jours sur ma peau comme Cindy me l'avait ordonn√©, je suis retourn√©e au shop prendre mon rendez-vous. 

Peu de temps avant mes vingt ans, je venais de me faire tatouer pour la première fois. Une douloureuse première fois. Et oui, logiquement, je vais parler douleur maintenant ! Que c'est joyeux !

J'ai douillé ma race pour ce premier tatouage, pour rester poli. J'ai réveillé les morts comme qui dirait ! Je sais que je dois sans aucun doute vous faire peur, mais sachez que ce premier bébé d'encre est fait sur ma cheville/tibias/haut du pied. Oui, j'ai fais le premier là... J'ai réveillé mes ancêtres je peux vous le garantir !
Les suivants ont été moins douloureux. Je ne sais pas si c'est du fait que les autres emplacements étaient moins douloureux, ou si j'étais mieux préparée, mais j'ai eu beaucoup moins mal. Il faut dire aussi que ce second tatouage est situé a l'intérieur du poignet, que j'ai fais à De L'Encre et des Trous. Pour vous dire, j'ai failli m'endormir ! Par contre, je ne me souviens pas du nom du tatoueur.... Mais il a fait un boulot magnifique
Le troisi√®me et plus r√©cent, qui m'a pouss√© √† faire cet article, vous ne le verrez que en dessin car il est sur les c√ītes. Qui dit c√ītes, dit douleur. Yuiko, que vous commencez √† bien conna√ģtre, en a fait la douloureuse exp√©rience il y a deux ans et demi. J'ai song√© a changer l'emplacement de mon tatouage, mais je le voulais vraiment sur les c√ītes. C'est une pi√®ce assez impressionnante, et qui m'est tr√®s pr√©cieuse, dessin√©e par une jeune fille de Metz tr√®s talentueuse et que j'adore (b√©cot √† toi ma belle !). Elle est sur Instagram si vous voulez voir son travail ! Encore une fois, j'ai appr√©hend√© la douleur. Je craignais d'aussi peu tenir que pour le premier que j'ai fais en deux s√©ance, alors qu'il n'est pas tr√®s gros... Finalement j'ai tenu les deux heure quinze de r√©alisation sans broncher. C'√©tait beaucoup moins douloureux que mon premier sur la cheville, clairement.

Je parle beaucoup des emplacements mais c'est pour une raison. Ne changez pas l'emplacement de votre Ňďuvre d'art par crainte de la douleur. Si vous le voulez vraiment, peu importe la douleur, vous tiendrez. Je peux vous le garantir !

Passons au sujet qui f√Ęche : le prix. Pour le premier j'ai payer 120€, pour le second 90€, et le troisi√®me 300€. C'est s√Ľr, c'est un budget. Assurez-vous d'avoir les moyens avant de prendre rendez-vous mes l√©muriens, on se fait rapidement avoir... Et n'h√©sitez pas √† faire plusieurs shops afin de voir les prix moyens, √ßa peut vous aider √† vous faire une id√©e et √† vous d√©cidez.

Ensuite, il faut trouver le bon tatoueur. Et oui, ne faites pas confiance √† Jean-K√©vin, l'ami d'un ami d'un ami, qui tatoue chez lui, car votre pote vous dit qu'il est dou√© mais qu'il doit encore s'entra√ģner. Rien de mieux pour avoir un joli caca sur la peau... Prenez un tatoueur dans un shop, aller le voir et soumettez-lui votre projet. Si ce que vous lui proposez est √† sa port√©e et lui pla√ģt, il vous le dira et acceptera de vous tatouer. Et si ce n'est pas son style de dessin et qu'il ne le sent pas, il refusera si c'est un tatoueur s√©rieux. 

Une fois le motif d√©cid√©, le tatoueur trouv√©, le rendez prit, et le tatouage encr√©, il y a quelques r√®gles √† respecter pour √©viter des choses tr√®s vilaines et dangereuses pour votre sant√©. 

Je pense que vous n'√™tes pas stupides, mais pour ceux qui n'en aurait pas conscience, un tatouage, c'est une plaie ouverte. Comme une griffure de chat, l'encre en plus. Il y a donc des normes d'hygi√®nes √† respecter dans le salon (gants, d√©sinfectant, aiguilles √† usages unique, petits r√©cipients en plastique jetables pour l'encre...) et des soins √† faire. Ne vous dites pas que apr√®s la s√©ance c'est termin√© youpi youp-lala ! Non non non ! 

En premier lieu, en sortant du shop, votre tatouage sera prot√©g√© par du film plastique, que vous devez garder au moins trois heures, voire quatre. Ensuite, quand vous retirez le film plastique, on file sous la douche pour enlever le sang et l'encre √† l'aide d'un savon d√©sinfectant trouvable en pharmacie (comme du Cyteal) et d'un savon pH neutre et sans savon. Apr√®s la douche, on met de la bepanthene pour hydrater la zone tatouer. M√™me si √ßa vous fait super mal, il faut le faire ! Ces soins sont a faire sur une dur√©e d'un mois, matin et soir. En plus il vous est interdit de prendre des bains ou de vous baigner, en piscine ou √† la mer ! Privil√©giez les douches courtes pour les soins. Contrairement √† ce que beaucoup pense, ce n'est pas plus contraignant que √ßa. On le fait sous la douche en se lavant. Cinq minutes matin et soir vous assure de ne pas chopper une magnifique infection qui peut conduire, dans de tr√®s rare cas, au d√©c√®s (je suis joyeuse dit donc...).  

Je pense vous avoir donner les indications de bases pour un premier tatouage. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à en poser en commentaires, j'y répondrais avec plaisir !

Et toi, es-tu tatouer ?

jeudi 12 octobre 2017

TAG PKJ : Les Réseaux Sociaux

Salut mes l√©muriens ! Je sais, on est Jeudi et pourtant, je ne vous fais pas une chronique... Je transgresse cette toute nouvelle habitude simplement parce que, n'ayant pas termin√© de romans depuis le tome 1 de Six Of Crows (si vous voulez, voici la chronique), je n'ai logiquement aucun romans √† vous pr√©senter. Certes, je dois vous faire la chronique du second tome de Derni√®re Heure, mais au moment o√Ļ vous lisez cet article, je suis au Salon du livre jeunesse de Troyes ! Et c'est pour le boulot puisque j'y suis en tant que libraire, jusqu'√† pas d'heure dimanche. Comme nous avons commencer l'installation mardi, je n'ai pas eu le temps de faire une chronique digne de vous et digne de Derni√®re heure... Il est hors de question que je b√Ęcle une chronique ! 

Bref, pour me faire pardonner, j'ai décidé de vous faire un petit tag sur quelque chose qui occupe une (grosse) partie de ma vie de blogueuse : les réseaux sociaux !

dimanche 8 octobre 2017

Seven Sisters : quand une femme en cache sept !

Salut mes l√©muriens ! Aujourd'hui je ne vous parlerais pas livre, mais film. Comme vous avez pu le lire, je vais me pencher sur le film Seven Sisters. Je ne sais pas si ce film est cens√© √™tre connu de tous ou pas, je ne sais pas s'il est pr√©vu au top film ou que sais-je encore. Mais je pense qu'il y a quand m√™me eu pas mal de marketing autour de lui puisque Noomi Rapace est d√©j√† une actrice plut√īt connu gr√Ęce a son r√īle dans Mill√©nium (merci Google pour l'info en passant !).
 Je me souviens de ma r√©action quand j'ai vu la bande annonce pour la premi√®re fois au cin√©ma. Mon petit cŇďur √©tait d√©j√† conquis par la musique et par les visuels. Et bon sang, une actrice qui incarne sept personnages diff√©rents tous de premiers plans qui ont des caract√®res diff√©rents ? Il fallait que je vois √ßa ! 

Ma première impression était la bonne. Pour une fois, une bande annonce cache les choses les plus impressionnantes du film. Ici le jeu de Noomi Rapace, et l'émotion. Oui, ce film va vous faire pleurer. Ce n'est pas un film familiale fait pour amuser mémé et pépé, non. C'est un film avec du sang, des larmes, et une véritable problématique. Si vous n'avez pas vu la bande annonce, je vous mets un petit lien ici pour que vous alliez jeter un petit cil curieux !

Je vais √™tre br√®ve sur mon avis pour ne pas polluer vos petits yeux et cils d'interpr√©tations farfelues et d√©cousus, ou de digressions fort mal venu. J'ai aim√© ce film d√©j√† gr√Ęce √† Noomi Rapace. Elle joue vraiment tr√®s bien et interpr√®te tr√®s bien les diff√©rentes sŇďurs. J'ai jamais eu l'impression de voir la m√™me personne. De plus le sc√©nario est bien pens√©, tout s'encha√ģne de fa√ßon logique. Le d√©nouement m'a surpris, j'√©tais sur les fesses ! La relation entre les sept sŇďurs est tr√®s bien exploit√©e, j'ai √©t√© √©mue par √ßa. 
Je vous conseille d'aller le voir, en ayant conscient qu'il y aura des choses dures √† voir. 


As-tu vu ce film ? Qu'en as-tu pensée ?