mercredi 16 août 2017

Mille Baisers Pour Un Garçon de Tillie Cole

Prix : 16,90€
Format : 13,6 x 21,5 cm
Nombre de pages : 280
Genre : Romance / Drame / Tranche de vie
Edition : Hachette Romans
Numérique : Oui

Citation : "Je m'appelle Poppy Litchfield et tu t'appelles Rune Kristiansen. Maman dit qu'on doit toujours serrer la main des inconnues. Maintenant, on est amis. Meilleurs amis."









Quatrième de couverture : Poppy et Rune sont amoureux depuis l'enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. Jusqu'au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale...
Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi avoir coupé les ponts, sans raison, sans explication ?
Rune a le sentiment qu'on lui a arrachĂ© le cĹ“ur. Poppy, elle, a le cĹ“ur brisĂ© par un secret bien trop lourd. 
La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s'aimer ?

Vivre chaque jour comme si c’Ă©tait le dernier. 
Un adage souvent utilisé de la mauvaise manière.
Pas ici.

Voici un roman que j'avais sur ma liseuse, et que je ne pensais pas forcĂ©ment lire un jour. Je l'avoue, ça arrive pour beaucoup des romans qui sont stockĂ©s sur ma liseuse. Si je ne pensais pas le lire, pourquoi diable l'ai-je lu ? Je me suis fait influencer par bookstagram, principalement par Le Carnet D'une Liseuse, qui n'a pas tari d'Ă©loges sur ce petit roman. Je vous propose donc de voir en dĂ©tail ce que j'ai pensĂ© de cette lecture ! 

Poppy et Rune sont voisins depuis leurs cinq ans. Ils sont amis depuis aussi longtemps. Et s'aiment depuis autant de temps. Elle est amĂ©ricaine, il est norvĂ©gien, elle est sa Poppymin et il est son Viking. Mais quelque chose va les sĂ©parer pendant plusieurs annĂ©es. Leurs retrouvailles seront troublantes, Ă©mouvantes, et surtout douloureuses. Car si Poppy a cessĂ© de rĂ©pondre aux appels de Rune c'est pour une raison. 

En lisant la quatrième de couverture, plus mon rĂ©sumĂ© habituel, vous vous dites que c'est une histoire d'amour bateau entre deux adolescents. Ce serait se tromper lourdement que de penser cela. Ce qui lie Poppy et Rune est un amour inconditionnel forgĂ© sur de longues annĂ©es, un amour tellement fort que mĂŞme le terrible secret de la jeune fille ne peut le briser. J'ai Ă©tĂ© Ă©mu par leur histoire, si pure et si douce. Mais Ă©phĂ©mère.   

C'est ici le point important et le message véhiculé par ce roman : chaque chose est éphémère, et il faut profiter de chaque jour, de chaque heure, de chaque seconde comme si c'était nos derniers instants. La puissance de ce message est tel que j'ai pleuré. J'ai vraiment pleuré. C'est la première fois que cela m'arrive.
Comme je ne sais pas comment continuer, je vais vous parler des deux personnages au centre de cette histoire, en commençant par le viking norvĂ©gien. Rune Ă©tait un petit garçon renfrognĂ© et rempli de colère, jusqu'Ă  ce que la petite Poppy, qu'il trouvait bizarre, viennent lui serrer la main. A partir de lĂ , le petit garçon va devenir un meilleur ami, un compagnon d'aventure, et plus quand les deux petits vont grandir. Un Ă©lĂ©ment va dĂ©clencher leur amour quand ils auront neuf ans. Je ne vous dis pas quoi, mais c'est lĂ  que j'ai eu mes première larmes ! Le titre prend alors tout son sens. Poppy, quand Ă  elle, est le parfait opposĂ© de Rune : souriante et joyeuse, elle se fiche de ce que les autres peuvent penser. Elle vit pour elle, pour les gens qu'elle aime, pour sa passion, et Ă©videmment pour Rune. J'ai beaucoup aimĂ© ce personnage si rayonnant, si optimiste et joyeux, qui prĂ©fère aimer et pardonner car ĂŞtre en colère est une perte de temps. MĂŞme quand elle souffre, elle voit tout du bon cĂ´tĂ© ! Cette fille est une force de la nature. De plus, ils sont tous les deux bien dĂ©veloppĂ©s et nous nous attachons très vite Ă  eux.  

Quand à l'écriture, elle est simple, efficace et prenante. Pas de mots en trop, pas de phrases inutiles. Un texte aussi pure et simple que l'amour que partage Poppy et Rune. C'est aussi un roman qui se lit rapidement. Pour ma part je l'ai lu en quatre jours, même moins puisqu'il y a une journée où j'ai peu ou pas lu.

Il y a des livres qui vous marquent pendant un long moment, des livres pour lesquels il est difficile de mettre une note, des livres qui vous font voir le monde autrement et mĂŞme qui vous changent. Je peux dire que ce roman est de ceux-lĂ . 

mercredi 9 août 2017

Valerian : top ou flop ? 🎬

Je sais, le titre de mon article n'est absolument pas original. Si vous traînez un peu sur YouTube ou sur les blog, vous n'avez pas pu passer à côté des avis sur le film de l'été : Valerian et la cité des milles planètes

Je sais que j'aurais pu parler de ce film dans une Parenthèse. Cependant, j'avais envie de vous en parler un peu plus que via un petit paragraphe perdu dans un (trop ?) long article, et aussi parce que je ne pense pas en parler dans la prochaine Parenthèse vu que, je le dis franchement, ce n'est pas un coup de cĹ“ur cinĂ©matographique. 

Je n'ai pas lu la bande dessinĂ©e. Je vous le lâche en vrac ici pour que vous sachiez qu'il n'y aura pas de comparatif avec l'Ĺ“uvre qui a inspirĂ© Luc Besson. Je vais tenter de faire un truc Ă  peu près construit, mais retenez bien que je suis chroniqueuse littĂ©raire, et non cinĂ©matographique ! Pour m'aider un peu, j'ai regardĂ© une vidĂ©o critique de ce film, ce qui va sans nul doute m'influencer et biaiser ma vision, et j'en ai parler avec quelqu'un de mon entourage. Je trouve que la combinaison des deux m'a plutĂ´t ouvert les yeux sur certaines choses, plutĂ´t que de fausser ma vision du film. 

Et si je stoppais ici le papotage inutile ? 

Quand je suis allée voir ce film, je ne connaissais pas du tout l'histoire. J'ai vu la bande annonce avec mon petit ami la veille, et c'est là que nous avons décidé que la VF était immonde. On est logiquement allé le voir en VOSTFR, pour ma plus grande joie ! Je vais être concise, j'ai adoré ce film. Après la séance, je me suis dis que je le regarderais à nouveau avec plaisir. Le jeu des acteurs me plaisait, l'histoire m'a plu également, et les visuels m'ont fait voyager dans une autre galaxie (en même temps le père Besson a eu de sacrés fonds pour son film !). Puis j'ai vu la critique.


Oui, il est beau. Oui, si on le voit en VOSTFR, les acteurs ont un bon jeu. Oui, l'histoire avec les Pearls est gĂ©nial. Mais il y a un vrai soucis au niveau du scĂ©nario. Les trente ou quarante premières minutes du film sont gĂ©niales : l'histoire se met bien en place, la prĂ©sentation des personnages est très bien amenĂ©e, il y a mĂŞme une scène qui dure environ quinze minutes oĂą il n'y a aucun dialogue, et pourtant on ne dĂ©croche pas (sans doute grâce au visuel de la planète sur laquelle on nous propulse) ! C'est d'ailleurs mon moment prĂ©fĂ©rĂ© du film. Mais ça fini par partir en cacahuète. Je pense que Luc Besson s'est dit que ça lui cassait les couilles de dĂ©velopper ses personnages, ou juste qu'il ne savait pas comment les faire Ă©voluer en utilisant l'intrigue de dĂ©part. On se retrouve en effet avec une seconde intrigue qui n'a rien Ă  voir, et qui a comme seule utilitĂ© de montrer que, quand mĂŞme, Valerian est un gros connard, mais que grâce au pouvoir de l'amour (et des petits oiseaux...) on peut tout vaincre, mĂŞme les mĂ©galomanes qui nous gouvernent, et notre con**** intĂ©rieur. MEH ! 

Avant d'Ă©couter la critique, je n'avais pas remarquĂ© cela. MĂŞme après l'avoir vu, je continuais Ă  dĂ©fendre l'ensemble du film. Mais en Ă©crivant ces lignes je me rends compte qu'en rĂ©alitĂ© je suis en colère contre Luc Besson d'avoir gâcher un film qui aurait  dĂ» et aurait largement pu ĂŞtre une pĂ©pite de la science fiction française. Car oui mĂŞme si les acteurs sont amĂ©ricains, que le films est tournĂ© en anglais, c'est un film produit en France. Alors zut je suis déçue. Avec de telles ressources, il y avait moyen de faire quelque chose d'Ă©norme. 

Mais même si je suis en colère, je ne peux pas m'empêcher d'aimer ce film. Peut-être un peu de patriotisme ? Non, c'est pas mon style. Je pense surtout que je me suis beaucoup attachée à cette univers et que je voudrais en avoir plus. Monsieur Besson, si vous tombez sur ceci, écrit par la néophyte que je suis, s'il vous plait, ne faites pas ça pour les prochains opus. Cordialement.
Et toi, as-tu vu ce film ? 
Qu'en as-tu pensé ?

vendredi 4 août 2017

Au Fond De L'Eau de Paula Hawkins

Prix : 22,00€
Format : 14,1 x 22,1 cm
Nombre de pages : 406
Genre : Thriller
Edition : Sonatine
Numérique : Oui

Citation : "Elle coule. Quand ils la remontent sur la berge, la seconde fois, ses lèvres ont a couleur d'un hématome, et son souffle l'a quittée à jamais."








Quatrième de couverture : Une semaine avant sa mort, Nel a appelĂ© sa sĹ“ur, Julia. Qui n’a pas voulu lui rĂ©pondre. Alors que le corps de Nel vient d’ĂŞtre retrouvĂ© dans la rivière qui traverse Beckford, Julia est effrayĂ©e Ă  l’idĂ©e de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prĂ©tendu suicide de sa sĹ“ur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaĂ®t pas ? Ou de faire face Ă  un passĂ© qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-ĂŞtre la rivière qui la terrifie, ces eaux Ă  la fois enchanteresses et mortelles, oĂą, depuis toujours, les tragĂ©dies se succèdent.

Julia, Lena, Nel : avec ce superbe portrait de trois femmes en quĂŞte d’elles mĂŞmes, aux prises avec les pesanteurs du passĂ©, on retrouve l’infinie comprĂ©hension pour ses personnages dont tĂ©moignait dĂ©jĂ  Paula Hawkins dans La Fille du train. On y retrouve, surtout, sa virtuositĂ© et un talent incroyable pour tenir le lecteur en haleine jusqu’Ă  l’ultime rebondissement, qui marquera tous les esprits.

Trois femmes, trois vies, trois destins étroitement mêlés.

Je remercie encore les Ă©ditions Sonatine de m’avoir gentiment envoyĂ© le second roman de Paula Hawkins. J’avais très envie de dĂ©couvrir cette auteure et grâce Ă  eux, c’est chose faite ! Je ne vais pas parler plus longtemps et commencer officiellement cette chronique !

Nell Abott, jeune maman cĂ©libataire, est retrouvĂ©e morte dans le bassin qui longe son village. Tout le monde s’accorde pour dire qu’elle s’est suicidĂ©e. La jeune femme Ă©tait fascinĂ©e par ce point d’eau qui a accueilli plus d’une femme dans ses eaux tumultueuses. Mais Julia, qui prĂ©fère ĂŞtre appelĂ©e Jules, n’y crois pas vraiment. Et la fille de Nell, Lena, n’y crois pas du tout. A partir de lĂ  va commencer un rĂ©cit très particulier sur fond de folklore et de trahison au sein du petit village de Beckford.

Je ne suis pas du tout une grande amatrice de romans policiers. C’est mĂŞme le premier roman policier que je lis si je suis totalement honnĂŞte avec vous. Je suis très heureuse d'avoir dĂ©couvert le genre avec la plume de Paula Hawkins ! Après la lecture du rĂ©sumĂ©, je me disais que ça pouvait ĂŞtre très sympathique Ă  lire, mais ça n’allait pas plus loin. Dès les premières pages, je me suis rendue compte de deux choses : de un, qu’il y avait une dimension très mystique derrière le bassin aux noyĂ©es, et de deux, ce roman est de ceux qu’il faut prendre le temps de lire. Je vais expliquer surtout le deuxième point pour ne pas vous gâcher la lecture !

J’ai mis au moins deux semaines Ă  lire ce roman. C’est long, très long, et je n’avais pas encore ma panne de lecture. Pourtant ça ne m’a pas dĂ©rangĂ© de le lire aussi lentement. L’histoire m’a un peu forcĂ© a adopter ce rythme car l’atmosphère gĂ©nĂ©rale est lourde et assez stagnante, le temps passe mais lentement, avec des rĂ©vĂ©lations Ă  chaque chapitre, des retournements de situations très bien amenĂ©s et une grande imprĂ©visibilitĂ©. Et pour ma part je ne voulais pas prĂ©voir. Dans ce roman, on se laisse porter, et on regarde chaque personnage avec un oeil nouveau de page en page.

Vous me connaissez sĂ»rement un peu depuis le temps, j’adore quand il y a des changements de point de vue. J’aime aller dans la tĂŞte des autres personnages, voir leur façon d’expliquer ce qui se passe autour d’eux, et dĂ©couvrir leur nature profonde. J’adore aussi le fait que moi, petite lectrice confortablement installĂ©e avec un verre de jus de fruits bien frais Ă  portĂ© de main, soit au courant de tout. J’ai Ă©tĂ© gâtĂ©e dans ce roman puisque chaque chapitre se concentre sur un personnage diffĂ©rent. Je ne me souviens pas avoir vu deux chapitres consĂ©cutifs qui prennent le point de vue d’un mĂŞme personnage. Vous vous doutez que nous avons des surprises Ă  chaque chapitre. C'est d'ailleurs comme ça que nous dĂ©couvrons les personnages : avec leur premier chapitre. j'ai trouvĂ© que c'Ă©tait une façon très sympathique de dĂ©couvrir les diffĂ©rents personnages, qui on tout un lien avec Nell Abott d'ailleurs. C’est un procĂ©dĂ© narratif que je trouve particulièrement bien amenĂ© et exĂ©cutĂ© dans ce livre, et sublimĂ© par la très belle plume de Paula Hawkins.

Ce roman m’a fascinĂ© pour plusieurs choses : son rythme, son Ă©criture, ses personnages. Notamment les trois femmes qui sont vraiment centrales que sont Julia, Nell et Lena. Trois femmes de la mĂŞme famille, très diffĂ©rentes, avec des vies, des douleurs et des bonheurs totalement opposĂ©s.

Si vous êtes aussi peu familier que moi avec le roman policier, je vous conseille vivement celui-ci qui remporte presque un coup de cœur de ma part.


mercredi 2 août 2017

Bilan Lecture de Juillet 2017 đź“š

Comme je ne suis pas originale, je vous propose comme premier article d'AoĂ»t de voir les lectures qui ont ponctuĂ©es mon mois de Juillet 2017 ! 

L'été me déprime. Ce n'est pas un secret, je n'aime pas l'été, je n'aime pas la chaleur étouffante qui te fait transpirer comme un bœuf au moindre mouvement, je hais les bestioles qui s'infiltrent chez toi et autour de ton assiette quand tu manges dehors, bref, je n'aime pas l'été. Comme beaucoup de personne j'ai pas mal de temps libre à cette période. Mais comme je déprime, que j'ai chaud, j'ai souvent une petite baisse de régime au niveau lecture. Ce mois-ci fut particulièrement aride... Moi qui voulait lire plus, je suis bien embêtée (pour ne pas dire que ça me casse les c****** !). Cependant tentons de rendre cet article intéressant à lire pour vous et à écrire pour moi !

ROMANS
Je suis contente de ce que j'ai lu en juillet ! Pour la première fois depuis un long moment, il n'y a pas qu'un seul roman dans mon bilan. Faisons un rĂ©cap' très rapide, puisque chaque roman aura sa chronique sous peu ! 

Au Fond De L'Eau de Paula Hawkins est le premier roman policier que j'ai lu, et j'ai vraiment aimĂ© cette lecture. Je ne remercierais jamais assez les Ă©ditions Sonatine de me l'avoir envoyĂ©, et j'espère avoir bientĂ´t l'occasion de dĂ©couvrir d'autres titres de chez eux ! Ce n'est pas un coup de cĹ“ur mais pas loin. 

Tout le monde sur la blogosphère, sur Bookstagram aussi, a entendu parlé de La Lectrice de Traci Chee. La dernière sortie Young Adult des éditions Robert Laffont a été très médiatisée. Je comprends pourquoi après l'avoir terminé. Il est original, l'écriture est très sympathique, les personnages sont très attachants... Cartons pleins en somme !

Je vous rappelle que les chroniques arrivent sous peu, dans lesquelles vous aurez un avis complet et parfaitement subjectif !

MANGAS
Comme toujours, il va y avoir du blabla dans cette partie du bilan. J'ai encore pas mal lu niveau manga, et j'en suis plutĂ´t contente, je ne vous le cache pas. 

Je vais commencer avec Awaken, dont j'ai dĂ©vorĂ© les cinq premiers tomes en moins de vingt-quatre heures.  Ça faisait bien longtemps que je n'Ă©tais pas tombĂ©e comme ça dans une sĂ©rie, Ă©tonnant autant mon entourage que moi-mĂŞme. Comme le chĂ©ri est rentrĂ©e de vacances, il m'a rapportĂ© le tome 6 que je pense lire dans la semaine (parce que j'ai très envie de savoir la suite !). Je vous parlerais plus en dĂ©tails de cette sĂ©rie sur le blog avec un article et Ă©galement, si j'ai la foi, sur la chaĂ®ne.

En nouvelle sĂ©rie, vous savez dĂ©jĂ  que mon chouchou est Dernière heure, que j'ai chroniquĂ© il y a un petit moment dĂ©jĂ . Je vous laisse aller voir la chronique si vous voulez en savoir plus. Pour Les petits vĂ©los et Les mĂ©moires de Vanitas, qu'est-ce que je pourrais en dire ? J'ai aimĂ© ces deux lectures, j'ai envie de poursuivre ces deux sĂ©ries, qui m'ont fait sourire et m'ont changer les idĂ©es. Je vous en parlerais peut-ĂŞtre un peu plus sur la chaĂ®ne et/ou sur le blog puisque je les ai trouvĂ©es sympas, mais pour moi ça ne va pas plus loin. Je dois aussi vous parler de Your Name, que j'ai plutĂ´t beaucoup aimĂ©. Je dois avouer cependant que j'attends de pouvoir lire le roman, qui me vend du rĂŞve, avant d'en parler plus en dĂ©tails et surtout de voir le film ! 

Passons au suite de sĂ©rie ! Que ce soit pour To Your Eternity, Pygmalion ou Dr Ashura, ce sont des suites que j'attendais, et dont je n'ai pas Ă©tĂ© déçue. Mon cĹ“ur penche vers To Your Eternity, dont j'ai rachetĂ© le premier tome Ă  la sortie du second. Je compte faire la mĂŞme chose avec le tome 1 et 2 de Pygmalion quand le tome 3 sortira. Par contre, mĂŞme si Dr Ashura est une sĂ©rie très sympathique Ă  lire, je n'ai pas spĂ©cialement envie de l'avoir dans ma collection. 

Et dernier paragraphe pour les mangas. Enfin me diras-tu petit lecteur bien ennuyĂ© par ma trop longue pseudo-digression ! Tu remarqueras (je repasse au tutoiement sans crier gare, c'est surement très Ă©trange et je m'en excuse), qu'il ne reste qu'une sĂ©rie dont je n'ai pas parlĂ© : Le Couvent Des DamnĂ©s. Quand le tome 3 est sortie, j'ai craquĂ© et j'ai rachetĂ© le tome 1 et 2. J'ai mĂŞme pris le temps de relire les deux premiers tomes afin d'attaquer en toute tranquillitĂ© le dernier paru. Cette sĂ©rie est juste un puissant coup de cĹ“ur ! Je vous en reparlerais un peu plus bientĂ´t (bon sang j'en promet des articles moi...) ! 

BANDES DESSINEES
Je vais essayée d'être plus concise pour cette dernière catégorie, sinon je vais me prendre des tomates par écran interposée. Si je développe autant c'est juste pour vous mes poulets lecteurs préférés...! Arrêtons les effusions d'amour, vous n'allez plus me reconnaître !

Je commence rapidement avec La France Sur Le Pouce que mon ancien maĂ®tre de stage n'arrĂŞtait pas de me conseiller quand j'Ă©tais Ă  la boutique, et que le chĂ©ri m'a aussi fortement recommandĂ©. Pour tout vous avouer il me l'a mis entre les mains un soir et... et je l'ai lu ! Sinon il ne serait pas dans ce bilan, je suis d'accord. Pour vous en parler en quelques lignes, nous avons ici le road trip d'un homme qui ne veut plus des problèmes futiles du quotidien. Il part donc faire le tour de la France en auto-stop. C'est vraiment une bonne BD qu'il faut lire tranquillement, sans se presser.

Dans un genre totalement diffĂ©rent, j'ai lu Les FantĂ´mes De Neptune que j'ai vraiment beaucoup aimĂ© ! Je pense les racheter quand je pourrais, surement quand le tome 3 sera sortie. Le dessin est très sympa, l'histoire est hypnotique, et je ne trouve pas d'autres mots pour vous qualifier cette lecture que j'ai beaucoup trop aimĂ©e. 

J'espère ne pas avoir été trop longue, mais vous me connaissez, je suis une bavarde, surtout quand il s'agit de livres !

Et toi, qu'as-tu lu en Juillet qui t'as marqué ??

lundi 24 juillet 2017

13 Reasons Why : des larmes et des larmes

Comme je suis un mouton (très curieux le mouton avouons-le), j'ai regardĂ© la sĂ©rie 13 Reasons Why. J'ai pas mal de temps libre en ce moment, notamment Ă  cause d'une magnifique panne de lecture (je te laisse aller voir l'article sur le sujet, si cela t'intĂ©resse), j'en profite pour regarder des sĂ©ries qui me tentent depuis plus ou moins longtemps. J'ai commencĂ© avec The OA dont j'ai parlĂ© rapidement dans la dernière parenthèse, et j'ai continuĂ© avec cette sĂ©rie, qui fait beaucoup de bruit en ce moment. 

Et comme j'ai terminé la saison 1 mercredi très tard, je voulais vous en parler un petit peu !
Je vais faire un rĂ©sumĂ© très rapide pour celles et ceux qui ne sont pas du tout sĂ©ries, ou qui ne connaissent pas du tout le synopsis : Hannah Baker, jeune fille de dix-huit, s'est suicider. Avant de mourir elle a enregistrĂ© sur des cassettes les treize raisons qui l'ont poussĂ©es Ă  faire ce geste. Chaque cassette traite d'une personne qui lui a fait du mal, la poussant Ă  commettre l'irrĂ©parable. 

Juste Ă©crire ce rĂ©sumĂ© de quelques lignes me met dans un Ă©tat... C'est une histoire très dure, qui met en avant le sujet plutĂ´t tabou du harcèlement. Au fil des cassettes on voit que les personnages ne pensaient pas toujours qu'Hannah avait aussi mal prit certaines paroles ou certains gestes. Cette sĂ©rie montre que mĂŞme si on pense ne pas faire de mal Ă  quelqu'un, si pour nous ce n'est qu'une blague, la personne en face peu ĂŞtre blessĂ©e. 

Le message est dĂ©jĂ  très poignant, presque traumatisant vu ce qu'Hannah rĂ©vèle dans les cassettes. Ce qui nous prend encore plus dans cette tragique histoire est le jeu des acteurs. Ils sont tous très douĂ©s. Quand je dis très douĂ©s, c'est vraiment très douĂ©s ! Pas une fausse note, chacun colle Ă  son rĂ´le, ils parlent très bien... Ils sont tous très prometteurs Ă  mes yeux ! 

Un dernier aspect, que je ne pensais pas développé (que j'avais oublié, certes...), ce sont les choix du réalisateur. A priori il y a eu pas mal de réalisateurs, je ne peux donc pas vous donner de nom... Par contre je peux m'expliquer ! J'ai le souvenir d'un épisode où le réalisateur joue sur la mise en scène pour nous induire en erreur. Il me semble que c'est l'épisode 12, alors ici nous avons une réalisatrice du doux nom de Jessica Yu. Si je n'ai pas fais d'erreur, ce paragraphe sera très professionnel, dans le cas contraire, pardon !

Vous l'avez lu au début de cet article, j'ai terminé la saison 1. Et oui, cela annonce une saison 2. Et je flippe de voir cette deuxième saison. Il y a encore des questions en suspens, oui, il se passe un événement à la fin qui peu impliquer une seconde saison, mais je ne vois vraiment pas ce qu'une seconde saison pourrait apporter de plus... J'appréhende donc beaucoup et ne demande qu'à voir !

Et toi, est-ce que tu as regardé cette série ?