vendredi 7 juillet 2017

La Passe-Miroir Livre 3 La Mémoire De Babel de Christelle Dabos

Prix : 19.00€
Format : 15.5 x 22.5 cm
Nombre de pages : 496
Genre : Fantasy / Jeunesse
Edition : Gallimard Jeunesse
Numérique : Oui

Citation : "Pense par toi-même, petit homme stupide, au lieu de répéter bêtement ce que tu entends !"

Quatrième de couverture : Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'information divulguées par Dieu. Sous une fausse identitié, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn?

Dans un troisième livre vibrant, Christelle Dabos explore la merveilleuse cité de Babel. En son cœur, un secret insaississable, qui est à la fois la clef du passé et celle d'un futur incertain.



La menace de Dieu est omniprésente depuis la disparition de Thorn, 
il y a de cela trois ans. 
Ophélie n’a qu’un objectif en tête : le retrouver et contrer Dieu.
Punaise j'attendais ce tome ! Mais vraiment, je trépignais d'impatience ! Une vraie groupie… Quand il a été annoncé, je n'en pouvais plus, je voulais accélérer le temps pour avoir à nouveau la joie de lire les aventures d’Ophélie. Quand je l'ai enfin eu entre les mains, j'étais vraiment comme une gamine à Noël ! Alors commençons cette chronique sans plus attendre, j'ai des choses à vous dire sur ce tome tant attendu.

Attention, ce paragraphe va spoiler méchamment pour ceux qui n'ont lu ni le premier ni le deuxième tome... D'ailleurs pas mal des passages risquent de vous mettre la puce à l'oreille sur certaines choses, mais je n'ai pas trop le choix. Je commence donc en replaçant un peu tous les éléments. Ophélie est partie du Pôle depuis plus de deux ans maintenant, après une rencontre inoubliable avec Dieu, et la fuite spectaculaire de Thorn d'une prison hyper sécurisée du Pôle. Depuis, elle cherche. Elle cherche un moyen de combattre Dieu, de retrouver l’Autre, et de retrouver Thorn. L'absence de ce dernier la torture plus que tout au monde. Sa chance de fuir Anima se présente sous la forme d’Archibald, qui a pas mal d'atouts dans son chapeau ! Une chose en entraînant une autre, elle va se retrouver dans la grande cité de Babel. Une cité qui a bien des choses à cacher...

Je vous l'ai dit, j'étais très impatiente d'avoir ce tome 3 entre les mains. Je n'ai pas été déçue du voyage ! Ophélie a grandi et a beaucoup changé. Thorn lui manque et elle s'est enfin avouée les sentiments qu'elle a pour lui. Il en aura fallu du temps n'est-ce pas ? Mais ça y est ! Vous vous doutez qu'elle va par ailleurs le recroiser, notre cher intendant à cheval sur les horaires. Mais la surprise est de taille quand même ! Je ne l'ai pas vu venir, je vous l'avoue franchement j'étais comme une adolescente qui croise son chanteur préféré quand on le croise ! Même lui a changé, c'est normal. Cependant je ne m'attendais pas à ça ! Au niveau des personnages nous découvrons la petite Victoire, fille de Berenilde, qui a un don ma fois… très intéressant. Je suis très impatiente de voir le rôle qu'elle va jouer après le rebondissement à la fin du tome ! Je l'ai déjà dit, nous allons également revoir la bande de base composé d’Archibald, mais également de Gaëlle et de Renard, ainsi que la marraine d’Ophélie, tante Roseline, et Berenilde elle-même ! Farouk nous fera même la joie d'une apparition, cette dernière m'ayant fait dresser les cheveux dans la nuque. Même Dieu va avoir son petit cameo le temps de quelques pages très tendues ! Il y aura la rencontre avec deux autres esprits de famille pour le moins originaux, ainsi que d’autres personnages très intrigants et particuliers. Vous l'aurez compris, je suis totalement sous le charme des personnages que nous retrouvons et de ceux que nous découvrons !

L’histoire de ce tome est très prenante. Pendant mes lectures du premier puis du second tome, j’ai eu la sensation d’être sur une barque qui voguait tantôt doucement, tantôt rapidement sur une rivière. Mais cette fois la rivière et le décor n’était plus frais et blanc, mais chaud, presque moite, à l’image de la cité dans laquelle Ophélie va se retrouver. Les descriptions étaient toujours aussi saisissantes, aussi palpables. J’ai adoré me retrouver dans un autre décor que celui, glacial, du Pôle. Fini les petites disputes de cours, c’est maintenant dans le mémorial de Babel que tout se passe. L’ambiance est donc jusqu’au bout totalement différente. 

Au niveau de l’écriture, je n’ai pas grand chose à dire puisqu'il s’agit du tome 3, je connais donc déjà cette plume. C’est toujours une plume que j’apprécie énormément, qui donne sans aucun doute sa particularité au texte et à l’histoire. L’imagination de Christelle Dabos est toujours au rendez-vous, comme le montre, je l’ai dis, les descriptions très détaillées.

Vu la fin, très frustrante et cruelle pour mon âme de lectrice groupie, j’attends avec impatience le tome 4. Je me pose mille questions et je veux mes réponses !

4 commentaires:

  1. J'ai été un peu déçu par ce tome. Pas complètement parce qu'il reste sympa mais peut-être que j'en attendais trop...je ne sais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de lectrices et lecteurs attendaient énormément de ce tome, et en fonction des personnalité et des goûts livresques, ils attendaient plus d'actions que dans les précédents...

      Supprimer
    2. Personnellement, c'est les personnages qui m'ont manqué. C'était vraiment centré sur Ophélie. Du coup, on perdait un peu de ce qui faisait la base de la saga

      Supprimer
    3. Je peux comprendre, même si je ne suis pas complètement d'accord... J'ai aimé le fait qu'on soit concentré un peu sur Ophélie et qu'on voit vraiment son évolution. Après je comprends parfaitement !

      Supprimer